top of page

Réduction des coûts énergétiques : mettre en place des pratiques informatiques plus écologiques...

Pour beaucoup, la gestion d'une entreprise est devenue plus coûteuse depuis l'inflation et la hausse des prix de l'énergie, obligeant ainsi les entreprises à mettre en place de nouvelles stratégies afin de préserver en partie leurs bénéfices. Mais il ne faut pas seulement envisager de réduire les coûts des entreprises, car les tendances actuelles suggèrent une évolution vers des pratiques informatiques plus écologiques. Si cette démarche semble à première vue être considérée comme une mesure plus coûteuse, la réalité peut être différente.



Comment l'informatique verte améliore la durabilité de l'entreprise


Sous le terme Green IT, ou informatique verte, il faut entendre la pratique consistant à utiliser la conception, la fabrication, l'utilisation et l'élimination écologiquement durables des ordinateurs, des puces et d'autres technologies afin de limiter leur impact nocif sur l'environnement. Cela comprend une réduction planifiée des émissions de carbone et de la demande d'énergie, en promouvant la durabilité grâce à l'utilisation de matériaux renouvelables et à une économie circulaire.


Pour les entreprises, cela implique d'approuver des pratiques telles que l'externalisation potentielle de certaines parties de leurs besoins, comme l'informatique. Dans ce cas, les coûts encourus pour des activités telles que la maintenance des infrastructures et des données hébergées sont transférés à une autre entreprise. Cependant, il est essentiel que l'efficacité de l'entreprise ne soit pas impactée négativement, car une telle transaction sert à atteindre deux objectifs majeurs : rendre l'entreprise plus efficiente en déléguant les tâches informatiques à des professionnels ; et réduire l'empreinte énergétique de l'entreprise, ce qui diminue son impact direct sur l'environnement.


Avec l'argent économisé, les entreprises seront plus libres d'investir dans d'autres pratiques pour se conformer aux futures lois appelant à de nouvelles mesures transitoires vertes, telles que celles indiquées par l'Union européenne.


La transition verte modifie également la composition de la chaîne d'approvisionnement


A mesure que de plus en plus d'entreprises commenceront à adopter des pratiques plus respectueuses de l'environnement, il sera essentiel de repenser l'aspect logistique de la prise de décision.


Les licenciements mis en place par les entreprises avec l’augmentation des coûts peuvent entraîner une perte intrinsèque de connaissances et de salariés qualifiés, créant ainsi une pression interne accrue au sein de l'entreprise elle-même. Cette situation limite également sa capacité à faire face à une variété de problèmes pouvant survenir. En adoptant des pratiques respectueuses de l'environnement, l'entreprise a la possibilité de réduire ses coûts de manière à maintenir son avantage concurrentiel. Par exemple, au lieu de procéder à des licenciements, elle pourrait opter pour un investissement accru dans le télétravail, ce qui réduirait la demande en énergie et en infrastructure, entraînant ainsi des économies sur les factures énergétiques, les loyers, les frais de stationnement, etc.


De plus, une étape facile vers des pratiques écologiques consiste à éteindre les appareils lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Choisir un équipement qui durera et consommera le moins d'énergie nécessaire à la tâche à effectuer est un moyen de réduire l'empreinte carbone de l'informatique.


Pour aller encore plus loin, l’entreprise pourrait envisager d'obtenir la certification ISO 14001. Cette norme établit un cadre clair et traçable pour la mise en place d'un système de gestion environnementale efficace, applicable à toute organisation, quel que soit son secteur d'activité. Cette certification offre l'assurance à la direction, aux employés et aux parties prenantes que l'impact environnemental est mesuré et amélioré de manière constante.


En se concentrant simplement sur la recherche de solutions simples au sein de la chaîne d'approvisionnement, il est possible de grandement contribuer à la transition vers une durabilité accrue pour l'entreprise. Cela permet de diffuser en cascade les meilleures pratiques tout au long de la chaîne.

68 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page